Vous vous posez des questions retraite ?
Nous vous aidons à y voir clair
Accueil > Le blog "Paroles d'experts" > Connaître ses droits > La réforme du régime complémentaire des médecins en question

La réforme du régime complémentaire des médecins en question

Article-Réforme-régime-complémentaire-250x250Aujourd’hui, un médecin libéral prenant ses retraites avant 65 ans, est impacté d’une minoration de 5% par année pleine d’anticipation sur sa retraite complémentaire. Par exemple, s’il part à 62 ans il ne percevra que 85 % des points acquis.

Le projet de réforme, adopté à l’unanimité par le Conseil d’Administration de la CARMF, prévoit un taux plein dès 62 ans, puis une majoration par trimestre supplémentaire de 1,25 % jusqu’à 65 ans et 0,75 % jusqu’à 70 ans maximum.

Concrètement, son application sera :

Tableau réforme CARMF

Source : http://www.carmf.fr/actualites/juridique/2016/retraite-tps-choisi.htm

Présentée ainsi, la réforme semble vraiment favorable aux futurs retraités… sauf qu’ici, le montant de la retraite dite « à taux plein » correspond au montant actuel à 62 ans, soit 85 % des droits ! Les seuls réels avantages porteraient sur le calcul de l’abattement par trimestre et non plus par année pleine, soit 1,25 % par trimestre manquant jusqu’à 65 ans, et la création d’une surcote de 0,75 % par trimestre supplémentaire après.

Dans la pratique, un médecin n’aura plus la possibilité de faire une liquidation séparée tout en étant en cumul emploi-retraite libéralisé car il sera dans l’obligation de prendre la retraite complémentaire et l’ASV en même temps.

Si cette réforme est acceptée par le Ministère de la Santé, elle pourrait prendre effet dès le 1er janvier 2017.

Mise à jour :

Cette réforme a été publiée au Journal Officiel le 6 décembre 2016 et entrera en vigueur dès le 1er janvier 2017.

Le texte prévoit également une diminution de la valeur des points de retraite complémentaire et ASV :

  • La valeur du point retraite complémentaire passe de 78,55€ à 68,30€
  • La valeur du point retraite ASV passe de 13€ à 11,31€

Avertissement : les informations publiées en matière de réglementation sur les droits à la retraite sont des informations en vigueur à date de publication.

  • Cet article vous a-t-il été utile ?
  • Oui   Non
BESOIN D'INFORMATION
  • Cet article vous a-t-il été utile ?
  • Oui   Non

Suggestion d'articles

COMMENTAIRES

DUBOIS

Bonjour,
Si vous partez à 62 ans, vous ne pouvez prétendre à une retraite à taux plein correspondant à un départ à 65 ans, vu que vous avez cotisé 3 ans de moins.
Qu’en pensez vous?
Cordialement

    NEOVIA
    NEOVIA

    Bonjour Patrick,

    oui, en partant à 62 ans le nombre d’années de cotisations est inférieur à celui que vous auriez à 65 ans, soit 3 ans de moins. C’est la même chose pour un départ à 65 ans par rapport à 68 ans. Mais la principale différence réside dans l’abattement qui est appliqué sur les retraites complémentaires des médecins qui partent avant 65 ans. Ainsi, à 62 ans vous ne percevez que 85% des droits acquis jusque là.

    Cordialement,
    Carole

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

         
 

Suivez-nous

           

Tél. : 04 27 02 17 78
contact@neoviaretraite.fr