Vous vous posez des questions retraite ?
Nous vous aidons à y voir clair
Accueil > Le blog "Paroles d'experts" > Connaître ses droits > La retraite des professions libérales

La retraite des professions libérales

A ne pas confondre avec celle des non-salariés commerçants ou artisans qui relèvent du Régime Social des Indépendants (RSI), la retraite des indépendants libéraux est gérée par des caisses différentes en fonction de la nature de l’activité.
 
On dénombre aujourd’hui 11 caisses : la CNBF (avocats), CRN (notaires), CAVOM (officiers ministériels), CARMF (médecins), CARCDSF (chirurgiens-dentistes et sages-femmes), CAVP (pharmaciens), CARPIMKO (infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes), CARPV (vétérinaires), CAVAMAC (agents généraux d’assurance), CAVEC (experts-comptables) et CIPAV (architectes et conseils). Toutes gèrent à la fois un régime de base, un régime de retraite complémentaire et un régime de prévoyance invalidité-décès.
 
Hormis la CNBF, elles sont pilotées par la CNAVPL (Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse des Professions Libérales) pour la retraite du régime de base et appliquent donc, pour ce régime uniquement exactement les mêmes règles concernant la gestion des cotisations ou le calcul et l’attribution des pensions de vieillesse. Pour les régimes de retraite complémentaire et Invalidité-Décès en revanche, chaque caisse fonctionne selon des règles qui lui sont propres et définies par ses statuts particuliers.
 
En savoir plus : Lettre Info N° Spécial Professions Libérales / sept 2015
 
Télécharger la Lettre de l’Expertise retraite

  • Cet article vous a-t-il été utile ?
  • Oui   Non
BESOIN D'INFORMATION
  • Cet article vous a-t-il été utile ?
  • Oui   Non

Suggestion d'articles

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

         
 

Suivez-nous

           

Tél. : 04 27 02 17 78
contact@neoviaretraite.fr