Vous vous posez des questions retraite ?
Nous vous aidons à y voir clair
Accueil > Conseils retraite > Questions de retraite > J’ai élevé 2 enfants et j’ai aussi eu un enfant prématuré qui n’a vécu qu’une journée, cet enfant a-t-il une incidence sur le montant de ma retraite ?

J’ai élevé 2 enfants et j’ai aussi eu un enfant prématuré qui n’a vécu qu’une journée, cet enfant a-t-il une incidence sur le montant de ma retraite ?

« J’ai élevé 2 enfants, mais j’ai aussi eu un enfant prématuré qui n’a vécu qu’une journée. L’existence de cet enfant a-t-il une incidence sur le montant de ma retraite et dois-je le signaler en remplissant ma demande ? »

Pour la grande majorité des régimes, une majoration de 10 % du montant de la retraite est accordée au profit des assurés ayant eu au moins 3 enfants.

Dans ce cadre, les enfants mort-nés ou décédés prématurément sont bien pris en compte, ainsi que les enfants ayant fait l’objet d’une adoption plénière.

Sont aussi retenus les enfants non eus mais élevés au moins 9 ans avant leur seizième anniversaire.

Les régimes attribuant une majoration de 10 % à compter de 3 enfants sont les suivants :

– Régime Général
– Régimes Agricoles (salariés et exploitants)
– RSI (commerçants-artisans)
– Les retraites complémentaires ARRCO et AGIRC sur les points acquis à compter de 2012
– Certaines caisses de retraite complémentaire Profession Libérale (CAVAMAC, CIPAV, CARMF…)
Si les régimes ci-dessus n’accordent pas d’avantage supplémentaire pour un nombre d’enfants supérieur à 3, ce n’est pas le cas des régimes suivants :
– Fonctionnaires
– CNRACL
– La plupart des Régimes Spéciaux  (SNCF, EDF-GDF, Marine Marchande…)
– La retraite complémentaire AGIRC sur les points acquis avant 2012
– La retraite complémentaire IRCANTEC
Pour ces régimes, la majoration familiale évolue en fonction du nombre d’enfant. Elle est en générale de 10 % pour 3 enfants + 5 % par enfant supplémentaire. Attention, il s’agit le plus souvent d’enfants élevés pendant au moins 9 années.

L’existence d’un enfant mort-né ou décédé prématurément aura donc un impact différent selon le régime de retraite concerné.

Dans tous les cas, il faut penser à le signaler en remplissant vos imprimés de demande de retraite.

  • Cet article vous a-t-il été utile ?
  • Oui   Non
BESOIN D'INFORMATION
  • Cet article vous a-t-il été utile ?
  • Oui   Non

Suggestion d'articles

Laisser un commentaire

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

         
 

Suivez-nous

           

Tél. : 04 27 02 17 78
contact@neoviaretraite.fr