Quand partir… Combien percevoir…
Comment optimiser vos droits à la retraite ?

Puis-je racheter des trimestres ?


Apprentissage, études supérieures, années incomplètes, expatriation : certaines situations de votre carrière vous permettent d’acquérir des trimestres de cotisations supplémentaires. Reste à savoir si vous avez intérêt à le faire… En effet, selon les cas, les coûts peuvent être très différents, tout comme l’incidence sur les montants et la date de départ en retraite.

Pourquoi racheter des trimestres ?

L’intérêt d’acquérir des trimestres de cotisations supplémentaires est de bénéficier au plus tôt d’une retraite à taux plein. C’est pour cela qu’il ne faut envisager cette démarche qu’auprès des régimes de base.

Avant tout rachat, reconstituer sa carrière

Dans tous les cas, un rachat ne doit être envisagé qu’après une vérification minutieuse de la carrière et de son enregistrement auprès des différents régimes. Ce travail fastidieux et souvent complexe peut à lui seul vous permettre d’obtenir des trimestres supplémentaires


Les différents types de rachats

En reconstituant votre carrière, vous pouvez découvrir des années qui ne sont pas comptabilisées ou pour lesquelles vous ne totalisez pas quatre trimestres. Votre situation et votre activité de l’époque déterminent le type de rachat auquel vous pouvez prétendre.
 


Périodes d’apprentissage

Si vous avez été apprenti avant juillet 1972, vos cotisations de l’époque ne valident certainement pas quatre trimestres par année. Vous pouvez dans ce cas racheter le nombre de trimestres manquants.

Cotisations prescrites

Si vous avez été salarié et que cette période ne figure pas sur vos relevés parce que les cotisations pour la retraite n’ont pas été prélevées à l’époque sur votre salaire, il est possible de les verser aujourd’hui.

Versement pour la retraite (VPLR)

Vous pouvez racheter jusqu’à 12 trimestres au titre de vos années d’études supérieures (sanctionnées par un diplôme) ou des années incomplètes dans le cadre du Versement pour la retraite (VPLR). Pour effectuer ce rachat, vous avez la possibilité de choisir entre deux taux. Le VPLR reste dans tous les cas un investissement assez important, dont il faut bien évaluer l’intérêt.

Activité à l’étranger

Si vous avez exercé une activité à l’étranger, vérifiez qu’il existe une convention avec la France et que cette période est bien validée par le régime du pays concerné. A défaut, vous pouvez racheter une partie ou l’intégralité des trimestres à un prix équivalent à celui du VPLR.
 
Attention, ce rachat doit être effectué dans les dix ans qui suivent votre dernière activité à l’étranger, et ce même s’il ne s’agit pas du pays concerné par les périodes que vous souhaitez racheter.

Remarques

  • Ces différents types de rachats sont retenus pour l’étude des droits à la retraite anticipée, sauf le VPLR.
  • Si au cours de votre parcours professionnel vous avez été commerçant, artisan ou profession libérale, [liens vers les sections concernées] des rachats réservés aux non-salariés peuvent vous concerner.

Racheter des trimestres aux caisses de retraite complémentaire ?

Il est possible également de racheter des trimestres auprès de l’Arrco et l’Agirc. Contrairement au régime de base, ces versements n’ont pas d’incidence sur la date de départ ou le taux de liquidation. L’objectif de l’opération est alors d’augmenter le montant de la retraite complémentaire, ce qui rend ces rachats difficilement intéressants.


Versement pour la retraite (VPLR)

Vous pouvez racheter jusqu’à 12 trimestres au titre de vos années d’études supérieures (sanctionnées par un diplôme) ou des années incomplètes dans le cadre du Versement pour la retraite (VPLR). Pour effectuer ce rachat, vous avez la possibilité de choisir entre deux taux. Le VPLR reste dans tous les cas un investissement assez important, dont il faut bien évaluer l’intérêt.

Remarque : il est possible aussi de racheter des périodes d’activité commerciale ou artisanale effectuées à l’étranger ainsi que des périodes de conjoint collaborateur dans les mêmes conditions que le VPLR.

Rachat Madelin

Le rachat Madelin vous permet de compléter les années non validées par quatre trimestres à un coût plus intéressant que le VPLR. Mais les conditions d’accès sont plus strictes (délai de prescription de six ans, par exemple).

Aide familial d’artisan

Si vous avez participé à l’activité d’un artisan, membre de votre famille, sans avoir été déclaré à l’époque, vous pouvez racheter aujourd’hui ces périodes manquantes.

Cotisations prescrites

Vous pouvez régulariser les périodes d’activité non salariées pour lesquelles les cotisations pour la retraite n’ont pas été appelées par le RSI. En tant qu’artisan ou commerçant, vous pouvez enfin être concerné par des rachats de trimestres portant sur vos périodes d’activité salariées (apprentissage, par exemple).

Versement pour la retraite (VPLR)

Vous pouvez racheter jusqu’à 12 trimestres au titre de vos années d’études supérieures (sanctionnées par un diplôme) ou des années incomplètes dans le cadre du Versement pour la retraite (VPLR). Pour effectuer ce rachat, vous avez la possibilité de choisir entre deux taux. Le VPLR reste dans tous les cas un investissement assez important, dont il faut bien évaluer l’intérêt.

Remarque : il est possible aussi de racheter des périodes de conjoint collaborateur non cotisées avant 2007 dans les mêmes conditions que le VPLR.

Premières années d’installation

Jusqu’à la fin 2015, il est possible de racheter à un prix attractif vos trimestres de début de carrière libérale ayant fait l’objet, avant 2004, d’une exonération d’office de cotisations. Il s’agit bien de régulariser des périodes d’exonération obligatoire pendant lesquelles il n’a pas été possible de cotiser à l’époque. A ne pas confondre avec une période pendant laquelle le professionnel a bénéficié, à sa demande, d’une exonération partielle ou totale de cotisations.

Toutes les caisses de professions libérales sont concernées par cette disposition, sauf la Caisse Nationale des Barreaux Français (CNBF).

Avertissement : les informations présentées dans ces pages sont des informations d’ordre général. Il existe de nombreuses exceptions en matière de réglementation sur les droits à la retraite. Pour connaître vos droits avec précision, prenez rendez-vous avec un de nos experts.

 Imprimer la page

Suivez-nous sur les réseaux sociaux