Neovia Retraite / Actualités / Tout savoir sur la retraite pour les expatriés

Tout savoir sur la retraite pour les expatriés

Quels impacts sur votre retraite si vous avez effectué une activité à l’étranger ?

Lorsque vous exercez une activité professionnelle à l’étranger avec des cotisations locales vous relevez du régime obligatoire de retraite du pays dans lequel vous travaillez. C’est en effet le droit du pays qui s’applique.

  • lundi 02 mars 20
  • Expatrié

Les règles européennes lors d’une expatriation

Si vous exerciez votre activité au sein de l’Union Européenne, et donc dans l’un des 28 pays membres, vos trimestres travaillés sont comptabilisés comme si votre activité avait été effectuée en France. Cet accord de coordination intègre également les pays de l’espace économique européen (l’Islande, Le Liechtenstein et la Norvège) et la Suisse. Attention, vos salaires ne seront pas repris par la France.

À qui s’adresser ?

  • Expatriation si le pays est conventionné avec la France

La France est également liée à d’autres Etats et territoires par un accord de sécurité sociale qui concerne la retraite. Ces conventions signées entre les deux Etats assure une coordination de législation et ainsi permettent de garantir les droits sociaux des personnes en mobilité.

C’est-à-dire que, lors du calcul de votre retraite française, les périodes d’activité effectuées dans un autre Etats seront prises en compte. Vos trimestres travaillés compteront et pourront ainsi avoir un impact sur votre taux. Lorsque vous résidez à l’étranger, il vous faut déposer votre demande de retraite directement auprès de l’organisme de retraite local – celui-ci contactera ensuite la caisse française.

Grâce à la reconnaissance des trimestres acquis à l’étranger, votre départ en retraite en France pourra être fait plus tôt – dès l’âge légal de 62 ans en fonction du nombre total de trimestres acquis. Vous percevrez ensuite votre pension française et la pension du pays d’expatriation.

Attention, l’âge légal de départ à la retraite est différent selon les pays.

Voici quelques exemples en sachant que pour la plupart des pays, une augmentation progressive est prévue en fonction des années de naissance :

  • 60 ans au Canada et au Japon avec minoration (65 ans pour le taux plein),
  • 62 ans aux États-Unis avec minoration (65 ans pour le taux plein),
  • 63 ans et 3 mois en Finlande
  • 65 ans en Belgique, au Royaume-Uni, en Suède et en Suisse
  • 65 ans et 7 mois en Allemagne
  • 66 ans et 4 mois aux Pays-Bas
  • 67 ans en Italie

Si vous êtes un travailleur non salarié (professionnel libéral ou travailleur indépendant), la liste des pays ayant signé des conventions avec la France est différente :

  • Expatriation si le pays est non conventionné avec la France

Si vous effectuez votre activité dans un pays non conventionné avec la France, alors elle ne sera pas prise en compte dans le calcul de la retraite française. Vous toucherez une pension de retraite comprenant uniquement vos activités effectuées en France. Et vous percevrez une pension de retraite du ou des autres pays selon la législation du pays concerné.

  • Expatriation si j’ai travaillé dans plusieurs pays

Dans le cas d’un travail à la fois dans un pays de l’union européenne ET dans un pays conventionné il faut savoir qu’une seule convention sera retenue dans le calcul de la retraite de base française : soit la convention européenne soit la convention internationale. On regardera ce qui est à votre avantages (la durée la plus longue).

Comment est calculée ma retraite ?

Au régime de base, votre pension de retraite française est calculée sur 50% de la moyenne de vos 25 meilleures années de salaire. Un prorata est ensuite appliqué en fonction du nombre de trimestre réellement acquis en France.

Par exemple : Paul est né en 1958. Il a travaillé 35 ans en France (140 trimestres) et presque 7 ans (27 trimestres) au Québec. Sa pension française sera calculée comme ceci : Moyenne des 25 meilleures années x 50% x 140/167

Selon les accords et conventions entre les pays, il est également possible de prendre en compte moins de 25 années de salaires (ce qui permet d’écarter les revenus les plus faibles et donc d’obtenir une meilleure pension).

Les caisses complémentaires vont prendre en compte le total de points validés et le multiplier par la valeur du point.

Le calcul d’une retraite d’expatrié est complexe compte tenu du nombre d’accord et des spécificités liées à chacun des organismes de retraite. Notre conseil est de bien se renseigner auprès d’un Expert Retraite spécialisé.

Quels sont les dispositifs spécifiques liés à l’expatriation ?

  • Un maintien des cotisations sur le sol français lors de l’expatriation

Lorsque vous travaillez à l’étranger et que le revenu de protection sociale du pays d’expatriation n’est pas suffisant ou que vous souhaitez augmenter le montant de votre retraite française, vous pouvez choisir de cotiser volontairement aux caisses françaises.

Si vous êtes salarié : vous pouvez cotiser pour votre retraite de base en adhérant à la caisse des Français de l’étranger. Pour pouvoir y prétendre il faut justifier d’avoir relevé d’un régime français d’assurance maladie obligatoire pendant au moins 5 ans. Vous disposez d’un délai de 10 ans à partir du commencement de votre activité dans un pays étranger pour faire la demande.

Concernant votre retraite complémentaire, vous avez la possibilité de cotiser volontairement à l’Agirc-Arrco de deux manières. Soit en adhérant individuellement (en s’adressant aux caisses CRE-Ircafex : Groupe Humanis), soit par l’intermédiaire de votre employeur.

Afin de pouvoir en faire la demande vous devez avoir cotisé aux régimes Arrco/Agirc pour une activité antérieure ou cotiser à la Caisse des Français de l’Etranger.

Si vous êtes non-salariés : en tant que travailleurs indépendants, professionnel libéral ou exploitant agricole vous pouvez adhérer à l’assurance volontaire. Elle concerne la retraite de base et la retraite complémentaire. Et vous permet également de vous constituer une protection invalidité-décès.

Tout comme les salariés, pour pouvoir y prétendre il faut justifier d’avoir relevé d’un régime français d’assurance maladie obligatoire pendant au moins 5 ans. Et vous disposez d’un délai de 10 ans à partir du commencement de votre activité dans un pays étranger pour faire la demande.

  • Un rachat de trimestre possible au retour de l’expatriation

En tant qu’expatriés vous avez également la possibilité de procéder à des rachats de cotisations. Une fois de retour en France après vos activités à l’étranger vous disposez cette fois d’un délai de 10 ans pour en faire la demande. Vous pouvez faire la requête auprès de votre régime de base. Le coût du rachat est aligné sur celui du VPLR (versement pour la retraite au titre des années d’études ou des périodes incomplètes) en fonction du revenu de la dernière activité à l’étranger.

 

Contactez un expert retraite

Rédacteur/Rédactrice:


Clara GALLET

Rédactrice

N°1Du conseil et de l'expertise retraitePrésente sur toute la France avec son réseau de consultants, et implantée à Lyon et Paris, NEOVIA est la N°1 du conseil et de l'expertise retraite avec 5,6 Millions d’euros de chiffre d’affaires (+14% de croissance en 2016).
10 000ClientsCréée en 2004, la société accompagne chaque année plus de 1 700 clients, qu’ils soient salariés, chefs d’entreprises, professions libérales, artisans commerçants, expatriés, dans l’étude et la mise en place de leurs droits à la retraite.
50Collaborateurs à votre écouteNous proposons un audit complet des droits à la retraite en réalisant une reconstitution de carrière, un recalcul des droits et un accompagnement dans la mise en place des demandes de retraite.

L'info retraite

Que vous soyez dirigeants, cadres dirigeants, artisans, commerçants, en professions libérales, expatriés ou DRH, découvrez toute l'actualité sur la retraite présentée par les experts de NEOVIA.

La disparition programmée de la sécurité sociale des indépendants

mercredi 25 mars 2020

Nos experts vous décryptent la disparition de la Sécurité Sociale des Indépendants (SSI).

Artisan/Commerçant : la liquidation des retraites complémentaires

mercredi 18 mars 2020

Nos experts décryptent pour vous la liquidation des retraites complémentaires pour les artisans et les commerçants.

Nos clients
prennent la parole
Découvrir

Télécharger le

LIVRE BLANC - DRH

Vous êtes régulièrement sollicité sur le sujet de la retraite ? Les experts de NEOVIA Expertise Retraite ont créé pour vous un livre blanc qui a pour vocation de vous aider à comprendre les différents dispositifs qui s’offrent à vous et à vos collaborateurs afin de pouvoir mieux anticiper, mieux préparer et être mieux informé.

Télécharger le livre blanc

Découvrez nos

formations retraite

NEOVIA vous propose 4 modules de formation adaptés à tout public pour préparer votre retraite. Vous, ou vos collaborateurs, pourrez ainsi faire le point la vérification des relevés de carrière et sur les démarches administratives nécessaires à la constitution du dossier. Le passage à la retraite est un cap important dans la vie, le mieux c’est de l’anticiper !

Découvrir nos formations

Nos prestations

NEOVIA vous accompagne dans l'optimisation de vos droits à la retraite. Découvrez l'ensemble de notre approche conseil et choisissez d'être accompagné par les experts de NEOVIA

Nous utilisons des cookies informatiques afin de faciliter et améliorer les interactions avec nos sites internet et services, de mieux comprendre comment notre site internet et services sont utilisés et de personnaliser les annonces publicitaires. Pour plus d'informations, gérer ou modifier les paramètres des cookies, cliquez ici. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour les finalités ci-dessus.

Accepter Configurer
Prendre un rendez-vous