Neovia Retraite / Actualités / Etude de cas client : cotisations retraite et impact sur la retraite

Etude de cas client : cotisations retraite et impact sur la retraite

Cotisations : quel impact sur la retraite ?

Monsieur Léman est né en novembre 1974. Il a deux enfants. Il débute sa carrière professionnelle en 1991 comme salarié. Il part travailler 2 ans à l’étranger. A son retour, en 2020, il crée son entreprise. En l’état actuel de la législation, il peut partir à la retraite, au plus tôt, à 62 ans, soit le 1er décembre 2036. L’échéance est donc lointaine. Toutefois, pour lui, la question est de savoir aujourd’hui quelle est la solution la plus avantageuse notamment dans la perspective de racheter des trimestres ? Sera-t-il plus favorable de cotiser sur un montant minimum de rémunération ou au contraire de s’octroyer une rémunération importante et payer plus de cotisations ?

 

  • Mis à jour le lundi 22 novembre 2021
  • Artisan
  • Dirigeant
  • Entreprise
  • Expatrié
  • Profession médicale
  • Profession réglementée

Evaluation de la situation

En considérant que sa carrière actuelle se maintiendra dans le futur, M. Léman pourra prendre sa retraite le 1er décembre 2036, avec 160 trimestres. Il lui en faudrait 172 pour une retraite sans abattement. A 65 ans, ce nombre sera atteint. Une retraite à taux plein pourrait donc être liquidée au 1er décembre 2039. Au total, M. Léman pourrait prétendre à un montant net de retraites de 2.431 euros en partant à 62 ans et de 2.973 euros en partant 3 ans plus tard.

Après étude minutieuse de sa carrière, le conseiller retraite de Neovia a relevé différentes anomalies : des périodes d’activité n’ont pas été prises en compte par l’Agirc-Arrco. Faute de pouvoir fournir les bulletins de paie correspondants, aucune régularisation n’a pu être faite.

Les enjeux

Le premier enjeu est pour M. Léman de trouver le meilleur rapport entre le prix à payer pour les cotisations et les droits à la retraite qu’il en retirera. Pour le calcul de la retraite de base, le salaire soumis à cotisations sert à déterminer le nombre de trimestres validés par an (dans la limite de 4) et les 25 meilleures années de rémunération. Si M. Léman a eu une carrière descendante (des rémunérations élevées en début de carrière), sa future rémunération sera utile uniquement pour accumuler des trimestres. Or, pour valider un trimestre, il faut cotiser sur une rémunération brute au moins égale à 150 fois le Smic brut horaire. Avec un revenu d’activité égal à 600 fois le smic brut horaire, il est possible d’acquérir 4 trimestres (soit 6.150 euros en 2021).

A l’inverse, avec des salaires faibles en début de carrière, il est plus favorable de cotiser sur une rémunération égale au plafond de la Sécurité sociale pour faire augmenter la rémunération annuelle moyenne.

A ne pas oublier : les points acquis en retraite complémentaire sont calculés sur le salaire brut. Le compteur de points augmente plus vite avec une rémunération importante.

Le second enjeu est le prix qu’il est nécessaire de débourser pour un trimestre dans une opération de rachat de trimestre. Le coût d’un trimestre varie selon différents paramètres : l’âge atteint au moment du rachat, la moyenne des revenus professionnels bruts des 3 dernières années et l’option (option 1 pour augmenter le taux seulement, option 2 pour augmente le taux et la durée d’assurance). Avec un salaire brut bas, le coût du rachat sera donc moins important.

Le rachat avec un revenu brut élevé

L’évaluation est réalisée en partant du principe que M. Léman cotise sur une rémunération brute égale au plafond de la Sécurité sociale (3 428 €par mois en 2021). Avec ses 160 trimestres à 62 ans, il lui manquera 12 trimestres pour obtenir sa retraite à taux plein. Or, chaque année de sa carrière ne comporte pas 4 trimestres. Il peut ainsi racheter les 12 trimestres manquants. Il lui en coûterait alors 52.704 euros. L’opération porterait le montant de ses retraites à 2.809 euros (au lieu de 2.431 euros).

Pour apprécier l’intérêt du rachat, il convient de comparer les gains nets que fera M. Léman entre la date de son départ à la retraite et ses 80 ans selon les différents scénarios.

 

1ère hypothèse : liquidation de la retraite à 62 ans au 1er décembre 2036

  • Sans rachat, il recevra entre 62 ans et 80 ans : 524.162 euros, sa retraite étant liquidée avec un abattement.
  • Avec rachat, il aura droit à sa retraite à taux plein. Entre 62 et 80 ans, il recevra : 549.162 euros (coût du rachat déduit).

 

2ème hypothèse : liquidation de la retraite au taux plein

  • Sans rachat, M. Léman devra attendre ses 65 ans (1er décembre 2039). Entre 65 et 80 ans, il percevra : 532.273 euros.
  • Avec rachat, il obtiendra le taux plein 3 ans plus tôt et disposera entre 62 et 80 ans de 549.162 euros (coût du rachat déduit).

 

Conclusion : le rachat est favorable dans tous les cas :

  • Dans la 1ère hypothèse, M Léman fait un gain de 25.000 euros.
  • Dans la 2ème hypothèse, il prend sa retraite dés 62 ans et réalise un gain de 16.889 euros.

Etude de cas client : les cotisations retaite et leurs impacts sur la retraite

 

Le rachat avec une cotisation minimum

En raison de sa rémunération brute annuelle représentant 600 fois le Smic horaire, M. Léman devra débourser 39.948 euros pour le rachat de 12 trimestres. Ses retraites liquidées au taux plein à 62 ans représenteront alors un montant mensuel net de 2.307 euros (soit de l’ordre de 500 euros de moins par mois par rapport à une rémunération brute égale au plafond de la Sécurité sociale).

Procédons aux comparaisons :

 

1ère hypothèse : liquidation de la retraite à 62 ans au 1er décembre 2036

  • Sans rachat, il recevra entre 62 ans et 80 ans : 431.657 euros, sa retraite étant liquidée avec un abattement.
  • Avec rachat : 454.054 euros.

 

2ème hypothèse : liquidation de la retraite au taux plein

  • Sans rachat, M. Léman fera liquider ses retraites au 1er décembre 2039. Entre 65 et 80 ans, il percevra : 428.577 euros.
  • Avec rachat, il obtiendra le taux plein le 1er décembre 2036 et disposera entre 62 et 80 ans de 454.054 euros.

 

Conclusion : le rachat est encore une fois favorable :

  • Dans la 1ère hypothèse, M Léman fait un gain de 22.397 euros.
  • Dans la 2ème hypothèse, il prend sa retraite dès 62 ans avec un gain de 25.477 euros.

 

Le conseil retraite de NEOVIA

Le rachat de 12 trimestres est conseillé avec la liquidation des retraites à taux plein à 62 ans. M. Léman pourra ainsi, s’il le souhaite, poursuivre son activité et cumuler sans restriction revenus d’activité et pensions.

 

À savoir: le prix du rachat est déductible des revenus pour l’établissement de l’impôt sur le revenu.  L’opération peut donc faire baisser la facture fiscale et ainsi le coût total du rachat. Mais aujourd’hui M. Léman n’est pas imposable. Cet avantage n’a donc pas été pris en compte dans les calculs. 

 

Nos experts retraite sont là pour faire un audit complet de votre carrière et procéder à un calcul exact de l’intégralité de vos pensions de retraite afin de vous conseiller au mieux sur vos choix, n’hésitez pas à faire appel à eux !

Contactez un expert retraite

Rédacteur/Rédactrice:


Nazan Ceyhan

Consultante Retraite

N°1Du conseil et de l'expertise retraitePrésente sur toute la France avec son réseau de consultants, et implantée à Lyon et Paris, NEOVIA est la N°1 du conseil et de l'expertise retraite avec 5,6 Millions d’euros de chiffre d’affaires (+14% de croissance en 2016).
10 000ClientsCréée en 2004, la société accompagne chaque année plus de 1 700 clients, qu’ils soient salariés, chefs d’entreprises, professions libérales, artisans commerçants, expatriés, dans l’étude et la mise en place de leurs droits à la retraite.
50Collaborateurs à votre écouteNous proposons un audit complet des droits à la retraite en réalisant une reconstitution de carrière, un recalcul des droits et un accompagnement dans la mise en place des demandes de retraite.

L'info retraite

Que vous soyez dirigeants, cadres dirigeants, artisans, commerçants, en professions libérales, expatriés ou DRH, découvrez toute l'actualité sur la retraite présentée par les experts de NEOVIA.

Etude de cas client : la majoration des trimestres enfants

mardi 18 janvier 2022

Découvrez l'expérience de Mme. Xavier, cliente Neovia, qui a pu régulariser son dossier retraite avec les trimestres pour enfants.

Actualité Assurance Retraite et Covid-19 : validation gratuite de trimestres retraite

jeudi 13 janvier 2022

Départ à la retraite et Covid-19 : découvrez la nouvelle actualité retraite avec Neovia.

Nos clients
prennent la parole
Découvrir

Télécharger le

LIVRE BLANC - DRH

Vous êtes régulièrement sollicité sur le sujet de la retraite ? Les experts de NEOVIA Expertise Retraite ont créé pour vous un livre blanc qui a pour vocation de vous aider à comprendre les différents dispositifs qui s’offrent à vous et à vos collaborateurs afin de pouvoir mieux anticiper, mieux préparer et être mieux informé.

Télécharger le livre blanc

Découvrez nos

formations retraite

L'ACADEMIE NEOVIA vous propose 6 modules de formation adaptés à tout public pour préparer votre retraite. Vous, ou vos collaborateurs, pourrez ainsi faire le point la vérification des relevés de carrière et sur les démarches administratives nécessaires à la constitution du dossier. Le passage à la retraite est un cap important dans la vie, le mieux c’est de l’anticiper !

Découvrir nos formations

Nos prestations

NEOVIA vous accompagne dans l'optimisation de vos droits à la retraite. Découvrez l'ensemble de notre approche conseil et choisissez d'être accompagné par les experts de NEOVIA

Nous utilisons des cookies informatiques afin de faciliter et améliorer les interactions avec nos sites internet et services, de mieux comprendre comment notre site internet et services sont utilisés et de personnaliser les annonces publicitaires. Pour plus d'informations, gérer ou modifier les paramètres des cookies, cliquez ici. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour les finalités ci-dessus.

Accepter Configurer
Prendre un rendez-vous