Réforme des retraites : quels sont les changements à venir pour les futurs retraités ?

Allongement de l’âge légal du départ à la retraite

A partir du 1er septembre 2023, l’âge légal de la retraite sera progressivement relevé pour les assurés nés à partir du 1er septembre 1961, à raison de 3 mois par génération jusqu’à atteindre 64 ans pour la génération de 1968.

En parallèle, la durée d’assurance requise pour obtenir le taux plein est également relevée jusqu’à atteindre 43 annuités (172 trimestres) dès la génération de 1965. Cela était déjà prévu par la réforme Touraine de 2014, mais la réforme de 2023 accélère le calendrier.

L’âge de la retraite à taux plein, pour ceux qui n’atteindraient pas la durée d’assurance requise, reste fixée à 67 ans pour toutes les générations.

Date de naissance Nombre de trimestres requis Age légal de départ Age taux plein
Entre le 01/01 et le 31/08/1961 (2023) 168 trimestres (42 ans) 62 ans 67 ans
Entre le 01/09 et le 31/12/1961 (2023) 169 trimestres 62 ans et 3 mois 67 ans
1962 (2024) 169 trimestres 62 ans et 6 mois 67 ans
1963 (2025) 170 trimestres 62 ans et 9 mois 67 ans
1964 (2026) 171 trimestres 63 ans 67 ans
1965 (2027) 172 trimestres (43 ans) 63 ans et 3 mois 67 ans
1966 (2028) 172 trimestres 63 ans et 6 mois 67 ans
1967 (2029) 172 trimestres 63 ans et 9 mois 67 ans
A partir de 1968 (2030) 172 trimestres 64 ans 67 ans

 

> Pour en savoir plus sur les raisons de cette réforme des retraites, rendez-vous sur le site du gouvernement : Projet pour l’avenir du système de retraites : ce qu’il faut retenir

Départs anticipés

Le dispositif des carrières longues a été aménagé pour s’adapter à la hausse de l’âge légal de la retraite. Ainsi, quatre paliers (au lieu de trois dans le projet de réforme initiale) ont été créés pour permettre à ceux qui ont commencé à travailler jeune de percevoir leurs retraites plus tôt.

Le rachat des trimestres d’apprentissage rentre encore en compte dans le dispositif des carrières longues.

Il est prévu qu’aucun assuré ne devra cotiser plus de 43 annuités, mais les durées cotisées devront être précisées par des décrets d’application ultérieurement.

Début de carrière Nombre de trimestres validés avant le début de carrière Age de départ anticipé
Avant 16 ans 5 trimestres (4 trimestres si naissance au dernier trimestre de l’année) 58 ans
Avant 18 ans 5 trimestres (4 trimestres si naissance au dernier trimestre de l’année) 60 ans
Avant 20 ans 5 trimestres (4 trimestres si naissance au dernier trimestre de l’année) 62 ans
Avant 21 ans 5 trimestres (4 trimestres si naissance au dernier trimestre de l’année) 63 ans

 

Le départ anticipé pour cause d’accident du travail ou maladie professionnelle est désormais établi à 60 ans (contre 62 ans dans le projet de réforme initiale). Toutefois si le taux d’incapacité permanente est inférieur à un taux fixé par décret et à certaines conditions, l’âge de départ est fixé à 62 ans.

Les travailleurs handicapés pourront toujours demander leurs retraites dès 55 ans.

> A lire aussi : Relevé de carrière : quand la simplicité entache le droit à l’information

Mesures pour les mères de famille

Le Commission mixte paritaire a adopté plusieurs amendements en faveur des mères de famille, qui n’existaient pas dans le projet de réforme initiale. L’objectif affiché est de réduire de moitié les écarts de pension entre hommes et femmes à l’horizon 2027, et de supprimer totalement ces écarts à l’horizon 2050.

D’une part, afin de compenser l’allongement de l’âge légal de départ à la retraite qui fait perdre aux mères de famille l’avantage de la majoration de durée d’assurance de 8 trimestres par enfant, la Commission a imaginé une surcote par anticipation.

Ainsi, les femmes ayant au moins un enfant et une carrière complète, c’est-à-dire totalisant le nombre de trimestres requis pour obtenir le taux plein avant l’âge légal, bénéficieront d’une surcote de 1,25 % par trimestre.

Par ailleurs, alors qu’actuellement, pour les enfants nés après 2010, les quatre trimestres de majoration liée à l’éducation peuvent se répartir librement entre le père et la mère, la réforme garantit au moins deux trimestres au profit de la mère.

La Commission a enfin étendu la majoration pour enfants de 10 %, en cas de 3 enfants ou plus, aux professions libérales et aux avocats.

Contactez un expert retraite

Cumul emploi-retraite

Le dispositif du cumul emploi-retraite reste en l’état d’avant la réforme, à savoir un plafonnement pour les assurés ayant liquidé leur retraite à taux minoré ou avant 67 ans (lien vers article).

Cependant, la réforme apporte une exception au principe du gel des droits dès la première retraite liquidée. Ce principe date de 2015, et ne permet pas d’acquérir de nouveaux droits après la liquidation de ses retraites.

A partir du 1er septembre 2023, sous réserve de ne pas reprendre une activité chez le même employeur moins de 6 mois après la liquidation de ses retraites, les cotisations ouvriront des droits nouveaux qui pourront être liquidés à taux plein à tout moment, ce qui permettra d’améliorer le montant de sa retraite. Une fois la seconde pension liquidée, aucun droit ne pourra plus être ouvert.

Prise en compte de la pénibilité

Avec la réforme de 2023, le compte professionnel de prévention (C2P), créé par la loi Touraine en 2014, fait l’objet d’évolutions techniques : accumulation des droits déplafonnée, meilleure prise en compte des poly-expositions, congé de reconversion professionnelle…

En outre, un « fonds d’investissement dans la prévention de l’usure professionnelle » est créé afin de financer des actions de reconversion et de prévention de la désinsertion professionnelle pour les emplois présentant des risques ergonomiques.

Minimum vieillesse

La réforme prévoit de revaloriser le minimum contributif (MICO) à 1 200 euros bruts mensuels, soit 85 % du SMIC net, et d’indexer ce MICO sur le SMIC. Ainsi, les assurés ayant une carrière complète (c’est-à-dire, qui totalise la durée d’assurance nécessaires pour bénéficier d’une retraite à taux plein à l’âge légal de départ en retraite) ne pourront pas avoir une retraite inférieure à 1 200 euros bruts. Les carrières incomplètes sont ainsi exclues du dispositif.

Changements pour les fonctionnaires

L’allongement de la durée d’assurance et de l’âge légal sera appliqué également aux fonctionnaires. Pour les catégories « actives », l’âge légal passe de 57 ans à 59 ans, et pour les catégories « super-actives », l’âge légal passe de 52 ans à 54 ans.

La possibilité de travailler jusqu’à 70 ans est généralisée, sans qu’aucune condition ne soit requise. Auparavant, cela était accordé seulement pour les carrières incomplètes ou les personnes ayant des enfants.

La réforme ouvre également droit pour les fonctionnaires à la retraite progressive, ce qui n’existait jusqu’alors que pour les salariés et les indépendants.

Suppression des régimes spéciaux

A partir du 1er septembre 2023, certains régimes spéciaux seront progressivement supprimés. Ainsi, les nouveaux embauchés cotiseront désormais au Régime général, alors que les anciens continueront de cotiser auprès du régime spécial.

Les régimes concernés sont la CNIEG (industries électriques et gazières), la RATP, la CRPCEN (clercs et employés de notaire), la Banque de France et le CESE (Conseil économique, social et environnemental).

Les autres régimes spéciaux (marins, Opéra de Paris, Comédie française), les régimes autonomes des professions libérales et les régimes agricoles ne font pas partie de cette réforme.

Pour des exemples concrets sur les conséquences de la réforme des retraite pour les futurs retraités, découvrez nos études de cas clients :

Nos experts retraite sont là pour faire un audit complet de votre carrière et procéder à un calcul exact de l’intégralité de vos pensions de retraite afin de vous conseiller au mieux sur vos choix, n’hésitez pas à faire appel à eux !

Contactez un expert retraite

Pour une expertise retraite personnalisée faites-vous accompagner par les experts retraite neovia, nous proposons des prestations adaptées à votre situation.

Et bien plus ! Découvrez l’ensemble de nos prestations

La Commission mixte paritaire, composée de sept députés et sept sénateurs, s’est réunie le 15 mars 2023 et s’est mise d’accord sur une version commune de la réforme des retraites. Après l’utilisation de l’article 49 alinéa 3 de la Constitution par le gouvernement le 16 mars, c’est ce texte qui constitue la version définitive de la réforme des retraites. Quels sont les principaux changements à venir pour les futurs retraités ?

  • Mis à jour le lundi 17 avril 2023
  • Artisan
  • Dirigeant
  • Entreprise
  • Profession médicale
  • Profession réglementée

Rédacteur/Rédactrice:


Julia Sebo

Rédactrice et Experte Retraite

N°1Du conseil et de l'expertise retraitePrésente sur toute la France avec son réseau de consultants, et implantée à Lyon et Paris, NEOVIA est la N°1 du conseil et de l'expertise retraite avec 5,6 Millions d’euros de chiffre d’affaires (+14% de croissance en 2016).
10 000ClientsCréée en 2004, la société accompagne chaque année plus de 1 700 clients, qu’ils soient salariés, chefs d’entreprises, professions libérales, artisans commerçants, expatriés, dans l’étude et la mise en place de leurs droits à la retraite.
50Collaborateurs à votre écouteNous proposons un audit complet des droits à la retraite en réalisant une reconstitution de carrière, un recalcul des droits et un accompagnement dans la mise en place des demandes de retraite.

L'info retraite

Que vous soyez dirigeants, cadres dirigeants, artisans, commerçants, en professions libérales, expatriés ou DRH, découvrez toute l'actualité sur la retraite présentée par les experts de NEOVIA.

Départ à la retraite

La retraite des médecins : tout ce que vous devez savoir

mardi 16 avril 2024

Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur la retraite des médecins : âge, calcul de la pension de retraite, spécificités...

Départ à la retraite
15% des dossiers retraites liquidées comportent des erreurs

Comment identifier les erreurs sur les relevés de carrière ?

vendredi 23 février 2024

15% des dossiers de retraites liquidées comportent des erreurs de calcul. Comment les repérer ? Comment les résoudre ?

Nos clients
prennent la parole
Découvrir

Télécharger le

LIVRE BLANC - DRH

Vous êtes régulièrement sollicité sur le sujet de la retraite ? Les experts de NEOVIA Expertise Retraite ont créé pour vous un livre blanc qui a pour vocation de vous aider à comprendre les différents dispositifs qui s’offrent à vous et à vos collaborateurs afin de pouvoir mieux anticiper, mieux préparer et être mieux informé.

Télécharger le livre blanc

Découvrez nos

formations retraite

L'ACADEMIE NEOVIA vous propose 6 modules de formation adaptés à tout public pour préparer votre retraite. Vous, ou vos collaborateurs, pourrez ainsi faire le point la vérification des relevés de carrière et sur les démarches administratives nécessaires à la constitution du dossier. Le passage à la retraite est un cap important dans la vie, le mieux c’est de l’anticiper !

Découvrir nos formations

Nos prestations

NEOVIA vous accompagne dans l'optimisation de vos droits à la retraite. Découvrez l'ensemble de notre approche conseil et choisissez d'être accompagné par les experts de NEOVIA

Prendre un rendez-vous